fbpx

6 Labels BIO Alimentaires et Cosmétiques

6 Labels BIO Alimentaires et Cosmétiques

En créant Le Comptoir de Maurice, nous avons dû nous rendre à l’évidence : le BIO c’est bien, mais le nombre incalculable de labels bio (une trentaine en fait) rend la différenciation entre chaque produit un peu compliquée !
Et puis, comme tout le monde ne les connaît pas tous, il devient difficile de savoir à quel label se fier.

C’est pourquoi nous avons tenu, pour ce premier article du Blog, à vous en présenter quelques-uns afin de mieux les comprendre.

Ce qu’il faut savoir avant tout, c’est que la trentaine d’organismes habilités à certifier un produit « BIO » est préalablement accrédité par les pouvoirs publics. Après quoi chacun a sa propre charte qui va  se concentrer selon ses valeurs, qu’elles soient écologiques, animales et ou humaines. En revanche tous ont en commun :

  • L’absence de pesticides
  • La quasi-inexistence d’OGM (le % peut varier)
  • La qualité et la traçabilité

 

Commençons par les labels bio alimentaires :

Le Label AB et le Label Européen

Label bio AB (Agriculture Biologique) - Labels bio Alimentaires

La marque AB a été créée en 1985 par le ministère de l’Agriculture. Elle a pour but une gestion intelligente du sol en fonction de l’environnement et des cycles biologiques, pour une agriculture qualitative, équilibrée, bien moins polluante, tout en étant plus économe.
Lorsque le label Européen fût créé en 2010, la charte de l’AB a changé pour se coller à son cousin européen. Et s’il ne disparaît pas, c’est parce que le consommateur le connait !

Ce que ça signifie :

Pour les cultures :

  • ZÉRO pesticides chimiques
  • ZÉRO traitements chimiques après la récolte

Pour l’élevage :

  • Alimentation sans pesticides chimiques et principalement composée de céréales. Elle peut provenir d’autres exploitations BIO de la région.
  • PAS D’OGM (0,9% sont admis en cas de contamination fortuite)
  • Traitements vétérinaires et médicaments limités.
  • Bien-être animal garanti avec accès au plein air, espace animal minimal…

Le nouveau règlement autorise la mixité, autrement dit une même exploitation peut produire du bio et du non bio.

Plus d’info : https://agriculture.gouv.fr/logo-ab

 

Le Label BIO COHÉRENCE

Label BIO COHÉRENCE

Alors, si en 2010 le Label français s’est assoupli pour cadrer avec le label européen, celui-ci reste néanmoins plus strict. En effet,  la charte exige que tout soit cultivé, produit et transformé sur le sol français pour être BIO. Mais pas seulement, BIO COHÉRENCE va au-delà de la vision éco, puisqu’il s’engage aussi au revenu équitable de tous les acteurs ainsi qu’au bien-être animal !

 

Ce qui signifie :

  • Pas de mixité bio/non bio.
  • 50 % des aliments pour les animaux doivent être produits sur la ferme, 80 % pour les herbivores.
  • Absence totale de traces d’OGM.
  • 100 % d’ingrédients bio dans les produits transformés.
  • Les traitements vétérinaires autorisés sont plus stricts qu’avec le label européen

Plus d’info : http://www.biocoherence.fr/

 

Les Labels bio DEMETER et BIODYN

Label bio DEMETER et BIODYN

Ces deux labels bio, nés au début du siècle dernier (1928), se basent sur le courant inspiré par Rudolf Steiner : la biodynamie. Le cahier des charges est on ne peut plus strict puisqu’il s’appuie sur les cycles lunaires et la biodiversité des lieux pour protéger et aider à renforcer la santé de la Terre.

Ce qui signifie :

  • Utilisation de préparation 100% naturelles et spécifiques à utiliser à des moments précis des cycles lunaires et planétaires.
  • Limitation de la taille des exploitations
  • Réutilisation des déchets végétaux ou animaux (engrais etc…)

Plus d’info : https://www.demeter.fr/biodynamie/

 

Le Label BIO Partenaire

Label BIO Partenaire

Créé en 2002, par plusieurs entreprises travaillant dans l’importation et la transformation de produits venant d’abord du Sud puis du Nord aussi, cette association a pour but de soutenir les petits producteurs pour qu’ils soient capables de vivre de leur production grâce à une capacité d’action collective forte.

Ce qui signifie :

  • Être obligatoirement conforme avec la réglementation BIO Europe
  • La contractualisation des engagements réciproques dans la filière, à savoir : des contrats pluriannuels, plus d’indépendance pour les producteurs, et un engagement du prix et de la quantité dans la durée
  • Assurer un revenu juste aux producteurs par des dialogues réguliers tout en ayant un prix minimum de base
  • Dynamiser l’économie locale
  • Instaurer un dialogue et une solidarité entre les partenaires
  • Engagement dans une politique sociale et environnementale de progrès
  • Réserver les produits labellisés aux circuits spécialisés

Plus d’info : http://www.biopartenaire.com/le-label-biopartenaire/

 

Passons aux labels bio cosmétique:

Le Label ECOCERT

Label bio ECOCERT - label bio cosmetique

Ecocert est un organisme de certification français créé en 1991 et agréé par le Ministère de l’Agriculture. Vous retrouverez leur certification sur les emballages cosmétiques ou de produits d’hygiène.

Ce qui signifie :

  • 95% des ingrédients sont d’origine naturelle et transformés dans le respect de l’environnement
  • ZERO colorant ou parfum de synthèse
  • ZERO matière première animale
  • Interdiction de test sur animaux

Plus d’info : http://www.ecocert.fr/index/

 

Le Label NATRUE

Label NATRUE - label bio cosmetique

Ce label créé en 2007 par plusieurs fabricants de cosmétiques naturels et biologiques, a pour vocation de lutter contre l’effet « mode bio » en étant plus strict dès la composition, au travers des ingrédients et de leurs procédés de fabrication. Les critères de certification sont élaborés par des scientifiques.

Ce qui signifie :

  • Les ingrédients naturels sont non modifiés et peuvent être obtenus uniquement par des procédés physiques ou par fermentation,
  • Les ingrédients transformés d’origine naturelle sont le résultat de procédés de réactions autorisés uniquement sur les ingrédients naturels,
  • Les ingrédients nature-identiques existent tous dans la nature : il peut s’agir de pigments, de minéraux ou de conservateurs, et ceux-ci sont autorisés uniquement lorsqu’ils sont strictement nécessaires pour assurer la sécurité des consommateurs (conservateurs) ou pour des raisons de pureté (minéraux/pigments).

Ils ont 3 niveaux de certification :

  • Les cosmétiques naturels
    C’est le niveau de base. Il définit quels sont les ingrédients autorisés et comment ils peuvent être transformés. En fonction du type de produit, un seuil minimal d’ingrédients naturels et un seuil maximal de substances transformées d’origine naturelle doivent être respectés. Les produits des deux autres niveaux doivent remplir les critères de ce premier niveau.
  • Les cosmétiques naturels en partie biologique
    Toutes les conditions du premier niveau s’appliquent. Mais au moins 70% des ingrédients naturels et/ ou des ingrédients transformés d’origine naturelle doivent provenir de production biologique contrôlée et/ou de cueillette sauvage contrôlée. La teneur minimale en ingrédients naturels exigée est plus élevée et la teneur maximale en ingrédients transformés d’origine naturelle réduite.
  • Les cosmétiques biologiques
    Les exigences des deux premiers niveaux s’appliquent, avec au moins 95 % des ingrédients naturels et/ou des ingrédients transformés d’origine naturelle issus de culture biologique contrôlée et/ou de cueillette sauvage contrôlée. La teneur minimale en ingrédients naturels est encore plus élevée et la teneur maximale en ingrédients transformés d’origine naturelle encore plus réduite.

 

Et Voilà ! Vous voilà incollable sur les différents labels BIO !

 

Promis, le prochain article sera moins dense et fera de vous l’apprenti sorcier de votre maison !

 

A très vite !

 

La Team Maurice.

Leave a comment

To share your experiences & also leave your comments